Semaine de mobilisation intense !

La mairie tenait une réunion lundi sur le prochain PLU et soutenait que l’étalement urbain était modéré. Nous ne sommes pas d’accord avec ce point de vue et certaines réponses du maire et de l’adjoint à l’urbanisme ne nous satisfont pas. Surtout quand nous faisons remarquer que la réduction des gaz à effet de serre n’est pas une ligne directrice du PLU et n’est même pas mentionnée en 1h30 de présentation, et que M. MOREL nous répond que le plan climat relève de Vitré Communauté, et que la préservation des espaces verts et la mise en valeur des rivières est au coeur du PLU ? La préservation des espaces naturels permettrait donc de diminuer les émissions de GES ?

Nous reviendrons sur le PLU mais nos premières recherches nous amènent à retrouver des statistiques montrant qu’entre 2000 et 2006 Vitré faisait le choix d’un étalement urbain supérieur aux autres communes du département. Nous vous invitons si vous ne l’avez pas fait à signer notre pétition pour stopper l’étalement urbain dans le Pays de Vitré.

Mercredi nous tenions une réunion publique sur la sortie du nucléaire. L’intervention éclairante de Sergio Coronado a permis à 40 personnes de questionner l’engagement nucléaire de la France. Vous pouvez vous exprimer sur le sujet dans le cadre de la votation citoyenne ! Nous ne manquerons pas de réutiliser les arguments de S. Coronado pour engager une réflexion sur la politique énergétique locale des années à venir.

          

Ce jeudi, les fonctionnaires du Centre Hospitalier de Vitré, de La Guerche, d’Argentré… travaillant en EHPAD se sont mobilisés pour dénoncer leurs conditions de travail. Nous soutenons leur mouvement tout particulièrement, comme nous avions soutenu les travailleurs du CSAPA, comme nous avions souligné notre désapprobation des votes de Mme Cloarec, députée de notre circonscription lors du budget de l’assurance-maladie. Nous espérons pouvoir rencontrer l’un des responsables syndicaux des travailleurs en EHPAD rapidement pour exposer en profondeur la situation dans les établissements locaux.

Mme Cloarec tient demain une réunion sur l’apprentissage. Le contenu de son interview laisse songeur. Comment simplifier le débat à l’attrait réciproque entre apprentis et entreprises dans un pays qui compte 1 offre d’emploi pour 44 chômeurs ? Comment parler de l’apprentisage sans mentionner qu’un apprenti sur 4 rompt son contrat en cours de formation ? Des réponses demain.

Nous voudrions nous attarder sur l’ensemble de ces points pour informer les populations du Pays de Vitré mais cela nous est difficile. Il n’en reste pas moins que nous sommes aux cotés de ceux qui se battent sur les questions sociales et écologiques dans notre territoire.