Que raconte Pierre Méhaignerie ?

A deux semaines d’intervalle, Pierre Méhaignerie laisse passer un article laissant à penser que la possibilité d’un nouveau mandat reste ouvert (Journal Ouest-France du 27 septembre 2018, Edition Papier), puis assure qu’il ne se représentera pas à 99% (Journal Ouest-France du 12 octobre 2018, Edition Papier).

Que faut-il y comprendre ? Nous ne le savons pas, mais là n’est pas le problème principal.

Il reste 2 ans de mandat et qu’est-ce qu’il sera accompli sur le territoire ?

Climat

Lundi est sorti le rapport du GIEC rappelant la situation très difficile dans laquelle nous sommes sur le plan climatique. Jeudi matin, nous publiions un article sur l’absence de considération des enjeux climatiques par les élus du Pays de Vitré. Le même jour, cet interview de Pierre Méhaignerie nous donne raison et montre qu’il n’a soit rien compris, soit pas lu une ligne, soit ignoré totalement le rapport du GIEC.

En effet, Pierre Méhaignerie affirme qu’il est important pour lui d’utiliser les « réserves foncières pour attirer les entreprises ». Autrement dit continuer à brader les terres agricoles et de construire. Il s’agit même aujourd’hui de développer… la bagnole : des réseaux autoroutiers et des échangeurs. « Il ne faut pas qu’il y ait plus de 20 minutes entre le travail et le domicile » affirme-t-il. Evidemment, soyons logique, une fois que la ville est étalée, il nous faut des routes plus rapides pour accomplir plus vite les distances en voiture individuelle. Discours irresponsable et obsolète !

La complexité administrative et la centralisation, autrement dit les normes, sont « des obstacles au développement harmonieux du pays« . Vieille marotte libérale complètement dépassée. Il est certain que si chaque élu local ou chaque entrepreneur fait ce qu’il veut dans son territoire ou son entreprise, nous ne relèverons pas les défis qui s’imposent à nous dans les années qui viennent. Mais à ce sujet, Pierre Méhaignerie souhaite rester membre du CNEN à la fin de son mandat de maire. Il y siège actuellement en tant que représentant des intercommunalités. Quel mandat souhaite-il garder pour rester membre du CNEN ? Souhaite-il faire parti d’une liste pour la prochaine élection, rester conseiller municipal et ainsi siéger au CNEN ?

Formation et Emploi

Reviennent ensuite deux autres vieilles marottes du discours du maire:  l’université des métiers et les emplois non pourvus. Les personnels du Lycée La Champagne se mobilisent contre la réforme de la formation et de l’apprentissage qu’a portée la députée de la circonscription ! Que fait-il de ce contexte ? Les emplois du Pays de Vitré sont considérés comme peu porteurs par l’AUDIAR, c’est peut-être pour cela qu’ils sont non pourvus ?

SNCF

M. Méhaignerie regrette que le développement de la LGV se soit fait au détriment de la connexion de Vitré vers Laval et de la facilité à se rendre sur Paris par Laval au lieu de passer par Rennes. Non mince, pas possible ! Le tout TGV constitue le modèle de développement de la SNCF depuis des décennies. Il a été reconduit par tous les gouvernements et majorités parlementaires auxquelles il a participé depuis tout ce temps. La réforme ferroviaire de l’an dernier votée par Christine Cloarec, qu’il a soutenu aux législatives, n’a fait qu’aggraver le problème. La rhétorique de Pierre Méhaignerie n’est tout de même pas celle, soyons honnêtes, de Christian Estrosi et ses remarques de génie concernant la SNCF sur son territoire ! Ou celle du député Fiévret qui vote la réforme ferroviaire, puis s’interroge sur l’état du service rendu à la population quelques semaines plus tard et pleure ses guichets fermés.

A ce sujet sur le territoire, à Chateaubourg, l’équipe municipale se félicite d’avoir  la plus grande gare TER de Bretagne. Pourtant le guichet a été fermé il y a un an.

L’Afrique

Pour le développement de l’Afrique, Pierre Méhaignerie mise sur les comités de jumelage ! Alors que la fraude fiscale dépasse largement l’aide au développement reçue par l’Afrique, alors que la France est très loin des objectifs internationaux de participation à l’aide au développement, alors que les pays africains s’inquiètent des répercussions des accords commerciaux UE-ACP sur leurs recettes fiscales, agir par les comités de jumelage paraît un angle d’attaque un peu léger.

Pinel et Logement

Impossible de suivre ici. Pierre Méhaignerie indique son souhait de « diviser par 2 le montant du Pinel » mais aussi de l’étendre hors des métropoles aux territoires comme Vitré. Qui n’en a aucunement besoin. Pierre Méhaignerie exige donc que Vitré soit bénéficiaire d’un dispositif qu’il convient de diviser par 2 au plan national ? Désolé de ne pas comprendre.

Plus encore, le Pinel favorise l’investissement locatif mais dans le même temps, il s’agit aussi « d’augmenter les APL accession » qui favorise la propriété des classes populaires ! Quels publics sont visés à Vitré dans la politique de logement ? Tous, pour continuer l’étalement urbain ?

Enfin il est toujours hallucinant de voir un responsable politique de droite prendre la défense des ouvriers et employés. Après avoir voté les lois de libre-échange, les réductions d’impôts des plus riches, la diminution des services publics, bref après avoir dit amen au néolibéralisme pendant 40 ans, il convient de ne pas « TUER le rêve de beaucoup d’employés et d’ouvriers », le rêve d' »accession populaire à la propriété. » C’est bien la répartition extrêmement inégalitaire des revenus, que Pierre Méhaignerie a défendu pendant toute sa carrière politique, qui a brisé ce rêve !

En conclusion, cet interview du maire de Vitré met en avant des conceptions politiques qui laissent à penser que des décisions à contre-courant seront prises pour notre avenir commun. L’écologie, le développement durable, la transition énergétique, le logement, les services publics… doivent être au cœur de la politique locale.