Les offres de Vitré Communauté à deux multinationales du territoire

La Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, se déplace jeudi sur le territoire. De manière à l’informer au mieux de la réalité économique et politique du Pays de Vitré, nous avons recherché des informations sur les pratiques de Vitré Communauté en faveur de ses très grandes entreprises.

Un rappel tout d’abord. La politique économique du territoire est simple : tout faire pour que les entreprises s’y installent et obtenir un taux de chômage faible. En d’autres termes, une politique de l’offre locale s’ajoute à la politique de l’offre nationale (ordonnances sur le code du travail, allègements de cotisations…).

La communauté de communes du Pays de Vitré par délibération du bureau du 27 mars 2017 a octroyé une baisse de loyer à la société Lactalis. Lactalis loue à Vitré Communauté un atelier-relais. La baisse des taux de l’emprunt souscrit par Vitré Communauté a été reportée sur le loyer payé par Lactalis.

Le loyer annuel de 345 000 euros pour 7720 mètres carrés revient donc à 3,72 euros le mètre carré par mois.

Nous invitons donc tous les locataires vitréens à demander le report de la baisse des taux des emprunts de leurs propriétaires sur leur loyer.

Nous ne comprenons pas pourquoi les ateliers-relais sont destinés à des multinationales. Nous ne comprenons pas pourquoi un atelier-relais fait 7 720 mètres carrés.

Nous ne sommes pas des spécialistes de l’immobilier industriel et nous demandons aux internautes des informations pour nous aider à évaluer ce prix de location. Les images de l’atelier-relais que nous trouvons sont celles d’un bâtiment moderne composé de bureaux et de bâtiments industriels en bord d’un accès à la voie rapide. Nous avons cherché des bâtiments similaires en location, moderne, de grande surface, près d’une voie rapide. Sans succès. Les bâtiments industriels, de 400 à 1000 mètres carrés, en location dans les parcs d’activités de Vitré sont loués autour de 5 euros le mètre carré pour des localisations bien moins porteuses.

 

ITM, société du groupe Les Mousquetaires, s’est installé sur un terrain à proximité immédiate d’un accès à la voie rapide.

La cession du terrain par Vitré Communauté a porté sur 25 hectares soit plus du tiers de la consommation annuelle de terres agricoles de la communauté de communes. Vitré Communauté artificialise en effet 69 hectares de terrain par an ce qui en fait le mauvais élève du département. Il semble que Vitré Communauté, par cette vente, soit loin des principes énoncés par la région Bretagne sur la sobriété de la consommation foncière pour les zones d’activités.

ITM était propriétaire d’une base à quelques kilomètres du nouveau site. Le choix économique a donc porté sur une construction d’un nouveau site et une artificialisation de terres agricoles plutôt que sur une rénovation et un agrandissement.

Face à cette pression sur le foncier, au choix économique de l’exploitant,  et au regard de la situation ultra-favorable de l’emplacement, Vitré Communauté a choisi de vendre le terrain non viabilisé à 6 euros le mètre carré.

2.3- 2013 05 24 Délibération conseil communautaire

Là encore, nous demandons aux internautes des informations pour nous permettre d’évaluer ce prix de vente. Les offres que nous avons consultées rapportent des prix très variés, pour des terrains viabilisés ou non, aux situations équivalentes ou nettement inférieures, mais nous n’avons pas trouvé un prix au mètre carré si bas.

Le total de la transaction à hauteur de 1,5 millions d’euros est à retrancher du montant de la subvention attribuée à l’entreprise pour les fouilles archéologiques, subvention de 105 000 euros.

 

Ces pratiques favorisant l’installation d’entreprises sont à évaluer au regard du type d’entreprises en place sur le territoire. Sur cette question, l’agence d’urbanisme et de développement intercommunal de l’agglomération rennaise qualifie le portefeuille d’activités de Vitré Communauté comme peu porteur.

 

L’INSEE de son côté alerte sur la dépendance du territoire à l’industrie agro-alimentaire et à la logistique. Merci à Vitré Tuvalu d’avoir déniché ce rapport.

Nous jugeons dès lors ces offres à ces entreprises inadaptées à la transition énergétique, au respect de l’environnement, bref aux enjeux du XXIè siècle.

Nous espérons que Madame la Ministre passera jeudi une excellente journée sur notre territoire.

 

PS : Nous en profitons pour demander davantage de transparence à Vitré Communauté. La page des délibérations du conseil et des décisions de bureau ne met en ligne que les procès-verbaux de 2017 et 2018. Pour ces deux années, la plupart des procès-verbaux sont mis en ligne sous forme de scans ce qui empêche la recherche en ligne par mot clé. Nous avons demandé par courrier électronique au service des assemblées certains documents pour des recherches sur des décisions antérieures. Nous avons obtenu ainsi un des documents ci-dessus, mais nous n’avons pas eu de réponses pour une autre demande.